LSGL | AD 123.2

APCH INFO 118.825

Prix des carburants août 2017 TVA incluse

Avgas 100 LL

CHF

  2.41

(hors taxe)

CHF

  1.62

Jet A1

CHF

  1.77

(hors taxe)

CHF

  0.97

WebCam Nord


WebCam Sud


Historique de l'aéroport


Un siècle d’aviation !

Création de l'aérodrome
L’emplacement du futur aérodrome à «La Blécherette» était un terrain communal, aménagé en place d’armes et loué à la Confédération en 1899.


En 1910, le Genevois Henri Speckner y fit quelques essais avec son monoplan Blériot. Résultat : quelques bonds de 1 à 2 mètres de hauteur. En 1911, à l’initiative de la Section romande de l’Aéro-Club Suisse, fondée le 5 mai 1910, des avions se posèrent pour la première fois à « La Blécherette » qui fut ainsi une des premières places d’aviation civile de la Suisse.

Le premier hangar à proximité de la ferme de « La Blécherette » fut construit en 1914, et en 1916, l’école d’aviation Aéro, première de Suisse, fut fondée. Un service postal régulier entre Zurich et Lausanne, avec prolongation jusqu’à Genève, fut établi le 28 février 1919.

L’aéroport de « La Blécherette » avait alors le statut d’aéroport douanier, au même titre que Dübendorf, ce qui semblait lui assurer un avenir international. L’activité de l’aéroport se développant de plus en plus, en 1919-1920, la place fut agrandie, nivelée et assainie et l’on construisit un atelier de réparation.



Le 28 octobre 1921, l’avion géant Goliath de la compagnie des grands express-aériens atterrit pour la première fois à « La Blécherette ». En 1922, la place fut modernisée et on y édifia un grand hangar à porte basculante avec ses annexes.


En 1926, l’administration de l’aéroport qui était entre les mains de sociétés privées ayant de grosses difficultés financières, fut reprise par la ville de Lausanne.

On engagea un chef de port, pilote et mécanicien, et un mécanicien d’aviation. Entre 1931 et 1933, trois employés s’ajoutèrent au service. La ville acheta également deux avions du constructeur suisse Alfred Comte.


Durant la seconde guerre mondiale, « La Blécherette » fut au service de l’aviation militaire. Utilisé principalement pour l’instruction des pilotes militaires, le terrain hébergea aussi une compagnie de parc d’aviation d’armée. « La Blécherette » dans le débat après l’abandon des projets d’aérodromes à Ecublens en 1960, et d’Etagnières en 1978, il fallait rénover les installations de « La Blécherette » si l’on voulait conserver un aérodrome à Lausanne.


En 1983, le conseil communal vota un crédit de 380'000.- CHF pour les travaux d’entretien des bâtiments d’exploitation de l’aéroport. Mais la question de l’avenir de l’aérodrome était toujours posée. Les coûts engendrés étaient élevés. De plus, pour une exploitation efficace et pour des raisons de sécurité, il était nécessaire d’envisager la construction d’une piste en dur, car l’aéroport ne disposait toujours que d’une piste en herbe.


En 1986, la Municipalité décida que l’aéroport serait fermé en décembre 2006, date de l’échéance de la concession d’exploitation. Dans sa séance du 23 février 1988, le Conseil communal refusa d’approuver cette décision mais autorisa la Municipalité à entreprendre toutes les démarches nécessaires en vue de la privatisation de l’aéroport. Toutefois, des opposants, dont les riverains de l’aéroport, se manifestèrent en demandant la suppression de ce dernier en raison des nuisances induites par le trafic aérien. Le débat avait aussi pour toile de fond la question de l’aménagement général du plateau de « La Blécherette », une fois libéré du trafic aérien. Etant donné la polémique engendrée par le sujet, la Municipalité, elle même divisée, présenta au vote du conseil communal le plan partiel d’affectation à « La Blécherette », en espérant qu’il serait accepté, permettant ainsi de soumettre la décision au référendum spontané et aux Lausannois de se prononcer sur le maintien ou non de l’aéroport.



Le 5 mai 1992, suite à l’abstention des élus roses-verts, le préavis fut accepté. Les Lausannois se prononcèrent le 21 juin et, par 60% de oui contre 40% de non, plébiscitèrent le maintien de l’aérodrome.

Source:  www.lausanne.ch

 

Lignes internes | Lignes internationals | Meetings 2011 - 2005

La notion d’aviation lausannoise s’inscrit dans la grande histoire de l’aviation. Elle est avant tout liée à l’aéroport de « La Blécherette » et aux hommes qui le firent connaître. Ce furent d’abord les pionniers qui y firent leurs premiers essais et atterrissages, ensuite ceux qui le développèrent en lui donnant ses infrastructures. Il fut un temps où « La Blécherette » était un des principaux aéroports de Suisse, une escale régulière des grandes lignes internationales. Lorsque cette époque prit fin, on continua à y organiser des manifestations aéronautiques de grande qualité. Pourtant, l’aéroport lausannois fut menacé dans son existence à plusieurs reprises avant d’être définitivement sauvé par une votation populaire. C’est cette histoire riche en évènements et un peu empreinte de nostalgie que ces pages souhaitent présenter.

Alors, bon vol !

Source:  aviation lausannoise

 

 
TYPO3 Agentur